Pouvez-vous apprécier le sexe soumis en tant que féministe ?

La féministe est réputée sur son intransigeance pour contrer la dominance masculine au quotidien. Elle milite pour l’égalité des genres et refuse de se soumettre à l’homme. Cependant, qu’en est-il au lit ? Pouvez-vous apprécier le sexe soumis au lit ? La réponse dans cet article.

Oui : si vous êtes ouverte au sexe

La dominance au lit ne concerne pas forcément la sexualité. Certaines féministes sont même ouvertes à ce genre de pratique. Au fait, le BDSM ne témoigne pas forcément de la suprématie masculine. Aimer cela quand on est féministe ne fait pas qu’on ne l’est plus. Au contraire, c’est une marque de liberté. En d’autres termes, vous vous sentez libre de choisir ce qui vous plait ou non.

Les féministes ouvertes d’esprits jugent que c’est le seul moment où elles peuvent être dominées par un homme. Pour elles, cette dominance est similaire aux autres pratiques sexuelles au lit. C’est-à-dire que le BDSM n’est aucunement différent d’une levrette ou d’un cunnilingus.

Non : si vous pensez que le sexe est dégradant pour la femme

Celles qui pratiquent un féminisme solide ne peuvent aimer le sexe soumis. En effet, pour elles le sexe en lui même salit la femme. Elles considèrent que l’homme utilise les femmes comme objets sexuels. Donc, il est inenvisageable pour ce genre de féministe de s’adonner à une pratique qui confirme cette considération.

Une féministe à la limite de l’intégrisme ne tolère la soumission sous aucune forme. Pour elle, c’est perdre ses valeurs et oublier la cause qu’elle défend. Surtout quand on sait que la pratique du sexe soumis ressemble fort à une humiliation de la femme. Effectivement elle est attachée, les yeux bandés et attend juste que l’homme fasse ce dont il a envie avec elle.

Leave a Comment